Dans un article paru le 29 janvier 2016, le journal Le Monde rend compte de la soirée organisée à l’Institut Catholique de Paris, consacrée à la question des pratiques religieuses en entreprise. Les échanges de la table ronde ont eu pour point de départ la présentation par Philippe Humeau, directeur associé d’InAgora, des principaux résultats de l’étude menée en 2015 par le cabinet spécialisé dans la gestion du fait religieux au travail.

L’article du journal Le Monde reprend un certain nombre de verbatim recueillis durant l’étude et illustrant les perceptions, les ressentis, les attentes de salariées musulmanes qui se définissent comme pratiquantes.

Cette étude, rappelons-le, aborde la pratique religieuse au travail, à partir du point de vue des salariés, acteurs de ce que l’on désigne par le « fait religieux ».

Le journal La Croix a également publié un article consacré à cette même étude d’InAgora ainsi qu’à la table ronde organisée par l’ICP, au cours de laquelle la question du fait religieux en entreprise fut discutée par Laurent Depond (directeur diversité du Groupe Orange), Frédérique Ast (juriste au DDD) et Thierry-Marie Courau (doyen de la faculté de théologie de l’ICP et fondateur du MBA spécialisé « Diversité, Dialogue et Religions »), autour d’Ysé Tardan-Masquelier (docteur en histoire des religions) et d’Anne-Sophie de Quercize (directrice du MBA et du Certificat Management des Diversités, de l’ICP).

 

http://www.lemonde.fr/emploi/article/2016/01/29/concilier-vie-professionnelle-et-vie-spirituelle-un-exercice-delicat_4856299_1698637.html

http://www.la-croix.com/Religion/France/Les-salariees-musulmanes-veulent-pouvoir-pratiquer-travail-2016-01-28-1200735956